Le menteur a beau se justifier et user d'une rationalisation parfois très élaborée, une dissonance se produit immanquablement lorsque sa volonté de déformer les faits se manifeste en réaction à une interrogation. 

Comment le menteur, qui doit donner constamment donner le change à son entourage, s’y prend pour gérer la contradiction qui l'habite?  

Parfois l'altération de la réalité est encore plus problématique quand elle implique des alliances forcées avec des confidents ou des complices, dont le menteur ne partage pas obligatoirement les valeurs.  Un vrai fossé se creuse alors entre  la réalité intérieure du menteur, pour une grande part étouffée,  et la façade qu'il est obligé d'entretenir pour faire illusion. 

Ce conflit provoque un ensemble d'émotions contradictoires  servant la fuite en avant du menteur, mais préparant aussi sa future chute.